Créer un PDF Imprimer

Grande ceinture Ouest en toute discrétion

Article créé le mardi 31 mai 2005

Située dans la grande couronne d’Ile-de-France, la Grande Ceinture Ouest (GCO) est une infrastructure ferroviaire dont les origines remontent à 1882. Elle reliait à l’époque Versailles à Poissy. Fermée depuis 1936, cette infrastructure ferroviaire a été rouverte en décembre 2004, sur 10 km de voies entièrement réaménagées, permettant aux habitants du secteur d’accéder aisément à la Défense et à Paris Saint-Lazare. Inclus dans le 11ème contrat de plan Etat-Région et approuvé par le Syndicat des transports en Ile-de-France, cet investissement de 90 M€ s’inscrit dans une politique de développement des transports en commun de banlieue à banlieue.

Limiter au maximum les nuisances sonores

La ligne traverse des ensembles paysagers très divers, campagne, forêt, villages et villes. Pour toutes les communes traversées, une place de choix a été accordée aux aménagements paysagers. Mais le plus grand défi résidait dans la protection acoustique. Après une expertise acoustique pointue, un arsenal de mesures techniques a été mis en place de manière à ce que le niveau sonore respecte la réglementation et le confort des riverains.

Pour limiter le bruit à la source, de longs rails soudés sur une longueur de 400 mètres ont été utilisés en lieu et place des anciens tronçons de 20 mètres. Les nostalgiques du « tac-tac-tatoum » y trouveront peut-être à redire, mais c’est une très bonne nouvelle pour les riverains. D’autant que les mesures antibruit ne s’arrêtent pas là : remplacement des sabots de frein en fonte par des sabots en composite, suspensions pneumatiques, trains légers peu bruyants (4 wagons pour 190 tonnes à vide, contre 230 tonnes pour les rames de RER) et vitesse limitée à 80 km/h contribuent à la grande discrétion sonore de ce train de dernière génération.

Pour agir sur la propagation du bruit, la voie ferrée à été abaissée jusqu’à moins 4 mètres et encastrée entre des merlons de terre. Des écrans acoustiques en bois ou en plexiglas, de hauteur et de longueur variable selon la configuration des lieux, ont été associés à l’isolation acoustique de façade des habitations les plus proches de la voie.

En janvier 2005, des mesures acoustiques réalisées sur vingt points de la ligne ont confirmé l’efficacité des protections. Quant aux riverains, selon l’article publié par RFF dans l’édition d’avril de « le journal », ils sont discrets depuis décembre, ce qui est plutôt bon signe.Source : Le journal – Réseau ferré de France – Avril 2005 – n°12

Permanence Info Bruit

Conseils en acoustique de l'habitat : les dates de la permanence

isolation acoustique_combles

En savoir plus

Cartes de bruit et PPBE : la boîte à outils 

directive_bruit_350_230

En savoir plus

Concilier isolation thermique, confort acoustique et qualité de l'air intérieur : les diaporamas du colloque de Strasbourg sont en ligne !

thermique-acoustique-strasbourg-2012