Créer un PDF Imprimer

Protection acoustique du RER A : première phase achevée

Article créé le jeudi 15 juin 2006

Deux ans. 21 millions d’euros. Quatre tronçons ferroviaires de 100 mètres chacun totalement recouverts. Le 24 mai 2006, s’est achevé le chantier de protection acoustique des voies de la ligne A du RER entre Saint-Mandé, Vincennes et Fontenay-sous-Bois. Là où les aiguillages de voies principales créaient le plus de bruit (75 décibels) pour les immeubles riverains, la couverture – des dalles formées par des « murs chaises » sur lesquels reposent des poutres de béton – s’étend sur les talus et les voies, pour une surface totalisant 4000 mètres carrés. Les trois villes pourront transformer ces nouveaux espaces en de nouveaux lieux de vie pour leurs habitants.

La durée du chantier s’explique en grande partie par le fait que les travaux, commencés en mai 2004, ont été réalisés sans interrompre le trafic de la ligne. Une prouesse pour l’une des lignes les plus fréquentées au monde (plus d’un million de voyageurs par jour). Ce chantier a par ailleurs été mené dans le respect de la qualité de vie et de l’environnement : choix de techniques de construction et de matériels les moins bruyants, majorité des travaux bruyants effectuée la journée.

Dans une deuxième phase, ces mêmes trois communes doivent bénéficier de mesures de couverture partielle de la ligne RER. Un bilan d’études de faisabilité devrait être prochainement réalisé.

Grâce notamment au soutien du conseil régional, l’Ile-de-France compte parmi les régions les plus engagées dans la gestion du bruit ferroviaire. Dans le cadre du contrat de plan 2000-2006, la région s’est engagée à hauteur de 43 millions d’euros, dont le quart a été consacré aux travaux du RER A. Le financement du chantier du RER A se répartit entre la Région Ile-de-France (50%), la RATP (25%) le Département du Val-de-Marne (12,5%), les villes de Vincennes (8,59%), Saint-Mandé (3,12%) et Fontenay-sous-Bois (0,78%).

A l’heure actuelle, 34 sites franciliens font l’objet d’études acoustiques cofinancées par le conseil régional et Réseau ferré de France (RFF), pour un total d’au moins 200 communes concernées par des niveaux de bruit ferroviaire justifiant des mesures de protection. Certaines de ces mesures sont au stade des avant-projets et pourraient déboucher prochainement sur des travaux.Source : www.ratp.fr - communiqué de presse du 24 mai 2006

Permanence Info Bruit

Conseils en acoustique de l'habitat : les dates de la permanence

isolation acoustique_combles

En savoir plus

Cartes de bruit et PPBE : la boîte à outils 

directive_bruit_350_230

En savoir plus

Concilier isolation thermique, confort acoustique et qualité de l'air intérieur : les diaporamas du colloque de Strasbourg sont en ligne !

thermique-acoustique-strasbourg-2012