Imprimer

Les acteurs de l'environnement sonore

"On ne peut pas régler le problème du bruit (des bruits) en traitant seulement les aspects techniques, cela ne signifiant aucunement que ces aspects techniques doivent être purement et simplement ignorés. Mais les spécialistes de l'acoustique ne doivent pas avoir le monopole de la question du bruit. Les autres concepteurs et acteurs de la ville doivent s'en saisir à leur tour, les architectes, évidemment, mais aussi les industriels, les aménageurs ou encore ceux qui ont en charge l'organisation des circulations, etc. [...] Le bruit est partie intégrante de notre quotidien, le meilleur moyen d'en maîtriser les excès consiste certainement à la considérer sous tous ses aspects."

Ce paragraphe est tiré de l'éditorial de la dernière édition de l'annuaire des acteurs de la qualité de l'environnement sonore, signé de Dominique Bidou, le président du CIDB. Il serait vain de vouloir reproduire ici la liste des quelque 6000 acteurs, du secteur public comme du secteur privé, qui apportent leurs compétences, différentes, complémentaires, afin de favoriser la création d'un environnement sonore de qualité.

Nous nous contenterons pour l'instant de présenter l'organisation des principales instances publiques en charge de l'application de la réglementation nationale sur le bruit : le ministère chargé de l'Ecologie (MEDDTL), les autres ministères concernés, les services déconcentrés (DREAL, ARS, etc.), les observatoires régionaux du bruit.

L'actualité sur ce thème :

Page 1 sur 2