Créer un PDF Imprimer

Publication : L’environnement en France édition 2014

Article créé le lundi 02 février 2015

l-environnement-en-france-2014Le ministère de l’Ecologie a publié l’édition 2014 de son rapport « L’environnement en France ». Quelques pages sont consacrées au bruit : informations sur la population exposée au bruit de jour et de nuit, état d’avancement des cartographies du bruit exigées par la directive européenne 2002/49 et des plans de prévention du bruit dans l’environnement, évolution des dépenses de lutte contre le bruit.

Tous les quatre ans depuis 1994, le service statistique du ministère en charge de l’Ecologie rassemble et met à disposition des décideurs et du grand public des données chiffrées sur la situation de l’environnement en France et son évolution. Le rapport aborde l’état des milieux (eau, air, sol), la situation de la biodiversité, les pressions exercées sur les ressources naturelles, l’exposition des personnes et des biens aux risques et nuisances. Une seconde partie présente les réponses mises en œuvre à tous les niveaux pour faire face aux défis écologiques auxquels la société est confrontée.

l-environnement-en-france-2014-figures-55-56

Quelques pages sont consacrées au bruit : informations sur la population exposée au bruit de jour et de nuit, état d’avancement des cartographies du bruit exigées par la directive européenne 2002/49 et des plans de prévention du bruit dans l’environnement, évolution des dépenses de lutte contre le bruit.

En ce qui concerne l’exposition des Français au bruit, les données 2013 sont les suivantes :

  • près de 440 000 personnes et 180 000 logements exposés à un bruit de jour dépassant 55 dB(A) du fait du trafic aérien,
  • près de 2 300 000 personnes et 1 100 000 logements exposés à un bruit de jour dépassant 55 dB(A) du fait du trafic ferroviaire
  • 14 000 000 de personnes et 5 000 000 de logements exposés à un bruit de jour dépassant 55 dB(A) du fait de trafic routier

Pour ce qui est des dépenses de lutte contre le bruit, elles n’ont cessé d’augmenter depuis 2000 pour s’établir à près de 2,3 milliards d’euros en 2012 (Source MEDDE-CGDD, « Economie de l’environnement 2012 : Rapport de la commission des comptes et de l’économie de l’environnement », 2014). La construction de dispositifs de protection est le moyen privilégié pour réduire l’exposition au bruit des populations : les dépenses correspondantes représentent 81% (soit 1,8 milliard d’euros) de la dépense totale. Elles concernent les isolations de façades à hauteur de 90%, le reste se partageant entre écrans antibruit et revêtements de chaussée.

l-environnement-en-france-2014-figure-11-p-326

Les dépenses consacrées aux dispositifs de réduction du bruit à la source enregistrent un ralentissement depuis quelques années pour s’établir à 426 millions d’euros en 2012 (dont 81% consacrés au remplacement des silencieux sur les véhicules et les deux-roues).

L'environnement en France - Edition 2014 - Service de l'urbanisme et des statistiques - Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie

Permanence Info Bruit

Conseils en acoustique de l'habitat : les dates de la permanence

isolation acoustique_combles

En savoir plus

Cartes de bruit et PPBE : la boîte à outils 

directive_bruit_350_230

En savoir plus

Concilier isolation thermique, confort acoustique et qualité de l'air intérieur : les diaporamas du colloque de Strasbourg sont en ligne !

thermique-acoustique-strasbourg-2012