Créer un PDF Imprimer

Effets du bruit sur la santé : lien statistique avéré en Ile-de-France

Article créé le vendredi 05 octobre 2007

news 1472 rgn df td sntLa région Ile-de-France a rendu publique une étude sur les effets du bruit sur la santé qui révèle des liaisons statistiques fortes entre exposition au bruit urbain et manifestations sur la santé.

La région Ile-de-France a présenté mercredi 26 septembre la première étude sur les effets du bruit sur la santé dont les données aient été recueillies par des médecins généralistes. Confiée au cabinet Open Rome, cette enquête financée par la région visait à étudier, à l’échelle de l’échelle de l’Ile-de-France, l’existence de liens statistiques entre l’exposition au bruit et la santé. Fin 2005, 78 médecins généralistes, répartis sur 30 communes franciliennes représentant différents niveaux d’exposition au bruit, ont interrogé plus de 4000 patients. Les sources de bruit prises en compte étaient le lieu d’habitation, le lieu du travail, le type de transport et la durée passée chaque jour à l’intérieur, les loisirs… Des éléments tels que le poids, la taille, la tension, les troubles objectifs du sommeil ou encore la prise de médicaments ont été recueillis de manière anonyme. Parmi les résultats les plus marquants, – résultats attendus depuis plus de deux ans, tant la méthodologie d’exploitation des données aura nécessité d’amples précautions –, l’enquête montre l’existence d’un lien statistique fort entre le bruit en ville et l’hypertension artérielle, les troubles du sommeil, les hospitalisations et arrêts de travail ainsi que les états anxieux et la prise de médicaments. Ainsi, chez les hommes de 40 à 69 ans, l’hypertension artérielle est 5,6 fois plus fréquente quand le domicile est survolé par des avions passant à moins de 1 000 mètres. Chez les femmes, hospitalisations et arrêts de travail s’avèrent plus nombreux en cas d’exposition au bruit. Des états anxieux et une consommation plus importante de médicaments sont également remarqués chez les deux sexes. Apparaissent également Des corrélations fortes entre l'exposition au bruit et les troubles de l'appétit et du sommeil. Dans la perspective de la tenue du Grenelle de l'environnement, fin octobre, Michel Vampouille, vice-président chargé de l’environnement, espère que la mise en évidence de tels liens statistiques entre bruit et santé en Ile-de-France contribue à la prise de conscience de l’impact de cette nuisance sur la santé et replace l’enjeu du bruit au cœur des débats. Pour lui, « il est temps qu’il soit pris en compte dans les documents d’urbanisme, au même titre que les économies d’énergie ». Jean-Marie Cohen, le médecin qui a mené cette étude, estime qu’un des atouts d’une telle étude réside dans le fait qu’un médecin est mieux à même d’enquêter sur le vécu des populations. Il tient néanmoins à préciser qu’ici, seul des liens statistiques ont été démontrés, mais qu’« aucun lien de cause à effet n’a pour l’instant été mis en évidence ». En outre, le passé des patients (lieux d’habitation avant 2005, activités exercées…) n’a pas été pris en compte. D’autres preuves doivent donc encore être amenées, nécessitant de nouvelles études. Mais le docteur Cohen reste convaincu que le bruit a des répercussions non négligeables sur les dépenses de sécurité sociale, en raison du stress dû au bruit, qui est à l’origine de problèmes d’hypertension ou de diabète.

Etude « Bruit et santé en Ile-de-France » - Rapport final - Juillet 2007 (pdf - 2,08 Mo - site de la région IDF)

Permanence Info Bruit

Conseils en acoustique de l'habitat : les dates de la permanence

isolation acoustique_combles

En savoir plus

Cartes de bruit et PPBE : la boîte à outils 

directive_bruit_350_230

En savoir plus

Concilier isolation thermique, confort acoustique et qualité de l'air intérieur : les diaporamas du colloque de Strasbourg sont en ligne !

thermique-acoustique-strasbourg-2012