Créer un PDF Imprimer

Londres a sa carte du bruit

Article créé le jeudi 16 septembre 2004

Londres vient de publier sa carte du bruit routier. Disponibles sur le web, les cartes interactives donnent accès au bruit global sur une journée, au bruit nocturne et aux niveaux de crête.

Le ministère britannique de l'environnement (DEFRA) a publié mardi 14 septembre 2004 la cartographie du bruit routier à Londres. Après Birmingham, qui avait fait figure de ville pionnière en réalisant en 1999 la première cartographie du bruit en Grande-Bretagne, Londres diffuse sa carte du bruit sur internet.

Cette cartographie du bruit routier londonien a été établie par une modélisation basée sur des données de trafic automobile. Le logiciel de calcul utilisé est le NoiseMap 2000 développé par la société Atkins Noise and Vibration. La circulation automobile est la seule source sonore prise en compte dans cette cartographie. Il suffit de saisir le nom d’une rue, ou les coordonnées d’un quartier, pour visualiser le bruit moyen annuel, rue par rue, à une hauteur de 4 mètres en façade.

Trois indicateurs de bruit sont proposés : le niveau sonore global Lden, le niveau sonore nocturne Lnight et l’indice représentatif des pics de bruit L10(18hr). Lden et Lnight sont les indices recommandés au niveau européen : l’indice Lden, niveau sonore moyen à long terme pondéré A pour les périodes jour, soirée, nuit (D=day=jour, E=evening=soirée, N=night=nuit), permet une meilleure représentation de la gêne perçue en affectant aux périodes de soirée et de nuit des facteurs de majoration de 5 dB(A) et 10 dB(A) respectivement. En d’autres termes, l’indice Lden permet de considérer que le bruit est cinq fois plus gênant en soirée que de jour et dix fois plus gênant la nuit. L’indice Lnight, niveau sonore moyen à long terme pondéré A déterminé sur l'ensemble des périodes de nuit d'une année, décrit la dose moyenne de bruit reçue en période de nuit. L10(18hr), l’indice statistique représentatif du bruit de crête, est calculé en effectuant la moyenne arithmétique des valeurs de L10 sur la période 6h00 - 24h00 (L10 étant le niveau dépassé pendant 10 % du temps). Une autre fonctionnalité intéressante réside dans la possibilité d'afficher le nom des rues par un simple survol des cartes avec le pointeur de la souris. A noter que les données de trafic routier datent de 2001, soit avant la mise en place du péage urbain à l’entrée du centre de Londres (17 février 2003). Prochainement, dès qu’il sera possible de faire « tourner » cet outil avec des données de trafic plus récentes, l’effet en termes de réduction du bruit du péage urbain devrait pouvoir être estimé.

Dans les agglomérations européennes et pour les grandes infrastructures de transports, la directive européenne 2002/49 sur l’évaluation et la gestion du bruit dans l’environnement impose notamment de réaliser des cartes de l’exposition au bruit de la population et de diffuser ces informations. C’est dans ce contexte que de plus en plus de villes européennes publient leurs cartes du bruit. Après les villes suisses, allemandes, suédoises, hollandaises et danoises, après Birmingham, Bruxelles et Paris, c’est au tour de Londres de rejoindre les rangs des villes européennes cartographiées.

www.londonnoisemap.com

Permanence Info Bruit

Conseils en acoustique de l'habitat : les dates de la permanence

isolation acoustique_combles

En savoir plus

Cartes de bruit et PPBE : la boîte à outils 

directive_bruit_350_230

En savoir plus

Concilier isolation thermique, confort acoustique et qualité de l'air intérieur : les diaporamas du colloque de Strasbourg sont en ligne !

thermique-acoustique-strasbourg-2012