Mon environnement, ma santé : la lutte contre les nuisances sonores au coeur du projet de PNSE 4

Vous avez jusqu'au 9 décembre 2020 pour donner votre avis sur le projet du 4ème Plan National Santé Environnement (PNSE 4). Présenté par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé le 23 octobre dernier, le futur plan a pour ambition de prévenir les risques sanitaires liés à la dégradation de l’environnement, notamment l’exposition au bruit, et à permettre à chacun d’être acteur de son environnement et de sa santé.
 
PNSE4
Structurées en quatre axes, les actions du PNSE 4 ont toutes pour ambition de prévenir et de promouvoir la santé environnementale au plus près des territoires afin de lutter contre les inégalités territoriales de santé.  Parmi les 19 actions proposées, nombreuses sont celles en relation directe ou indirecte avec la qualité de notre environnement sonore : 
 

Axe 1 - S'informer, se former et informer sur l'état de mon environnement et les bons gestes à adopter

Action 1 - Connaître l'état de l'environnement à côté de chez soi et les bonnes pratiques à adopter, à savoir, faciliter l'accès des français aux informations et recommandations sur les nuisances sonores). Les données sont aujourd'hui accessibles mais ne sont pas regroupés dans un même espace numérique. C'est ce que propose le PNSE 4 afin de faciliter l'accès aux données environnementales.
 
Action 4 - Mieux former et sensibiliser les professionnels de santé, en intégrant la santé environnement dès 2021 à la formation initiale des professionnels de santé, ce qui leur permettront de mener eux aussi des actions de sensibilisation et de prévention en matière de sons amplifié et de bruit, et ce, via le Service Sanitaire des Etudiants en Santé (SSES).
 
Action 6 - Informer et sensibiliser les jeunes de 16 ans à l'occasion du service national universel (SNU) de l'impact sanitaire des questions environnementales, notamment des effets auditifs du bruit sur leur santé. Le SNU se base aujourd'hui sur le volontariat des jeunes et a vocation à toucher d'avantages de personnes dès 2021. A travers ce dispositif, les jeunes pourront notamment rencontrer des personnes engagées dans la prévention.
 

Axe 2 - Réduire les expositions environnementales affectant notre santé

Action 14 - Agir pour réduire l'exposition au bruit : 
- des plus jeunes et des enfants en les sensibilsant sur les comportements qui permettent de profiter de la musique et des sons amplifiés, tout en préservant leur capital auditif ;
- des habitants de logements sociaux et riverains des aéroports, en agissant au niveau de la qualité acoustique des bâtiments, en associant rénovations énergétique et acoustique ; 
- de tous les citoyens, en améliorant leur tranquilité sonore, par la création d'espaces calmes dans les lieux où l'oreilles est le plus sollicitée (communes, entreprises, établissements recevant du public....), et des moments apaisés au travail et à l'école. Le projet rappelle qu'il appartient aux maires de constater et de sanctionner les bruits de voisinage, constat facilité par l'usage de sonomètres d'utilisation simplifiée ; 
- généré par les véhicules motorisés, en expérimentant les radars sonores, et en élargissant les compétences de l'Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI).
 

 Axe 3 - Démultiplier les actions concrètes menées par les collectivités dans les territoires

Action 15 - Créer une plateforme collaborative pour les collectivités sur les actions en santé environnement et renforcer les moyens des territoires pour réduire les inégalités territoriales en santé environnement
Cette plateforme permettrait de soutenir les collectivités les plus démunies face à la gestion du bruit sur leur territoire.
 
Action 16 - Sensibiliser les urbanistes et aménageurs des territoires pour mieux prendre en compte les problématiques de santé et d’environnement dans les documents de planification territoriale et les opérations d’aménagement.
L'objectif serait de mettre à disposition des professionnels un document de synthèse utile à la prise en compte des problématiques de santé et d'environnement dans les documents de planification (SCot, PLU, PDU...). Faciliter l'intégration de la qualité sonore dans les projets d'aménagement urbain est l'un des enjeux de la ville de demain.
 

Axe 4 - Mieux connaître les expositions et les effets de l'environnement sur la santé des populations

Action 17 - Créer un Green Data Hub, soit un espace commun de partage des données environnementales à destination du public afin d'en faciliter l'accès.

On observe que les actions menées par le CidB dans le cadre de ses missions d’information, de prévention et de transmission des bonnes pratiques (formations à destination de la communauté éducative, des personnels de santé et des agents des collectivités territoriales, actions de prévention en milieu scolaire, Webdocumentaire WikiQuiet, animation du Club Décibel Villes,...) sont toutes parfaitement en phase avec les objectifs du PNSE 4 !

 

Accéder à la consultation

Consulter le PNSE 4 dans son integralité